ReCommonsEurope : Manifeste pour un nouvel internationalisme des peuples en Europe

2020/02/04
Par Eric Toussaint , Esther Vivas , Catherine Samary , Mikel Noval, Sergi Cutillas , Janire Landaluze , Daniel Albarracín , Tijana Okic , Pablo Cotarelo , Nathan Legrand , Alexis Cukier , Jeanne Chevalier , Yayo Herrero , Walter Actis.

ReCommons Europe: Manifeste pour un nouvel internationalisme des peuples en EuropeCe texte est la version réduite du « Manifeste pour un nouvel internationalisme des peuples en Europe » publié le 21 mars 2019 en anglais, en français et en espagnol. Ce Manifeste a été élaboré par un collectif de militantes et de militants, de chercheuses et chercheurs, provenant d’une douzaine de pays d’Europe qui ont souhaité proposer un plan appelé à être mis en œuvre par des forces de gauche populaire. Il s’inscrit dans le cadre du projet « ReCommonsEurope » initié par deux réseaux internationaux, le CADTM et EReNSEP, ainsi que par le syndicat basque ELA afin de contribuer aux débats stratégiques qui traversent la gauche populaire en Europe aujourd’hui. Le texte a été rédigé en un an par seize personnes actives dans six pays différents (Belgique, Bosnie, État Espagnol, France, Grèce et Grande-Bretagne), militant dans des organisations et mouvements différents (syndicats, partis politiques, mouvements d’activistes) et disposant d’expertises diverses et complémentaires (économie, sciences politiques, philosophie, anthropologie, droit, écologie, syndicalisme, féminisme, solidarité Nord/Sud, etc.). Trois générations d’âge sont représentées. Le Manifeste est soutenu par plus de 160 signataires provenant de 21 pays européens différents. Parmi ces 160 signataires, les femmes sont majoritaires. La collecte de signatures, de même que la réflexion et l’élaboration collectives dont est issu ce Manifeste, se poursuivent.

Nous avons rédigé une proposition cohérente concernant les engagements, les initiatives et les mesures que devraient prendre les forces de gauche populaire en Europe. Les propositions portent sur les principaux problèmes auxquels un gouvernement populaire devra faire face de manière urgente dès son arrivée au pouvoir. Le Manifeste s’adresse tant aux organisations politiques qu’aux mouvements sociaux (syndicaux, associatifs, citoyens) qui luttent aux niveaux local, national et international pour les droits humains fondamentaux et l’égalité de toutes et tous, pour l’émancipation sociale et la démocratie, et contre la destruction des écosystèmes.

Notre objectif est de soumettre ces analyses et propositions à la discussion de la gauche sociale et politique et de l’ensemble des militant-e-s et des citoyen-ne-s en Europe qui sont convaincu-e-s qu’il faut prendre un virage radical si l’on veut répondre aux grands défis de l’heure. L’Europe traverse une crise majeure et prolongée. L’Union européenne continue de se construire de manière antidémocratique et au service des plus riches. Ces dernières années, plusieurs occasions ont été manquées, notamment en 2015 en Grèce. La crise écologique, les violentes politiques d’austérité, le danger représenté par la montée d’une extrême droite raciste et xénophobe ne rendent que plus urgente la définition d’une stratégie associant auto-organisation populaire, mouvements sociaux et organisations politiques, afin de mettre la politique au service du plus grand nombre.

Continuer à lire